Skip to content

A tribute to Luc

On Friday 15th August 2014, at the World Scout Conference, I was honoured to be able to make a speech in tribute to Luc Panissod, the former Secretary General of WOSM. I spoke in English and French, so include both versions below…

I am not quite sure when I first met Luc Panissod. He is one of those people whom, when you’ve met him, you feel like you’ve known him for the whole of your life.

But I guess it would have been in the early 1980s. At a Scout conference. Somewhere on this planet. He and I were both much younger. I had more hair. Luc has managed to hold on to his. Both of us were rather thinner than we are now.

Luc started working at the World Scout Bureau in 1982. Before that he had studied at the prestigious Sorbonne University in Paris, having completed a Diploma in Economics, a Masters in Economics, and then an MBA at one of its affiliated institutes. He was preparing his PhD on the “Marketing of public and social causes” when he went through an interview process with the then Secretary General, that was to change his life – and Scouting’s life, forever.

If you were to cut Luc open, and I don’t recommend that you do this, you would find that his blood is the colour of Scout purple. Luc has held a number of important positions at the World Scout Bureau.

He started as the Director of Administration, Finance and Personnel. In 1991 he became Deputy Secretary General; in 2007 he took on the role of acting Secretary General and he was then confirmed in role in 2009.

But whatever role he was holding, you could be sure that Luc would speak to you as a Scout – looking to answer questions and meet challenges by relying on his strong Scout values and his commitment to his Scout Promise.

It is Luc who led the transformation of the World Scout Bureau from its relative remoteness from regions and National Scout Organizations to positioning itself in service to its members. It’s Luc who searched for fairness and equity in the question of membership fees. It’s Luc who managed to heal the wounds of some difficult years of WOSM internal politics. It’s Luc who, working with a series of World Scout Committees, helped move the vision of the inverted pyramid towards reality.

Luc developed and maintained the respect of hundreds of thousands of people worldwide – heads of state, prime ministers, WOSM officials, Chief Scouts, Scout Commissioners, Leaders and young people.

He has received honours on behalf of World Scouting and for himself. Perhaps the most memorable was the day he was made a king by the assembled gathering of Scouting elders at an African Regional Scout Summit, held in Nairobi. I have seldom seen Luc look embarrassed. But that day I did. Immensely proud. But embarrassed.

What you may not know is the respect in which Luc was held by his fellow Secretaries General at the Big Six… Those of us who are privileged to lead global youth work, in WAGGGS, The Red Cross and Red Crescent Society, the YMCA, The YWCA and The Duke of Edinburgh’s International Award, all appreciate Luc’s experience, wise counsel and perspective. He is a legend in world youth work. The man with the smile and the advice that matters.

As our Secretary General, Luc worked 365 days a year, 7 days a week, 24 hours a day. I don’t know when he found time to sleep.

So, today I feel honoured and privileged to be able to pay tribute, on behalf of all of us here and millions of people worldwide, to our formal Secretary General. He is a true Scout, a true professional, a global leader in youth development and he is also, I am delighted to say, my very, very, good friend.

Ladies and Gentlemen, brother and sister Scouts, I ask you to stand and applaud an extraordinarily special man – Luc Panissod.

———

Un hommage à Luc
John May – Vendredi 15 Août 2014

Je ne sais plus exactement quand j’ai fait la connaissance de Luc Panissod. Il est de ceux qui, quand on les a rencontrés une première fois, on a l’impression de les connaître depuis toujours.

Ceci étant dit, c’était certainement au début des années 80, dans une conférence scoute quelconque, quelque part sur terre ; à l’époque où lui et moi étions beaucoup plus jeunes. J’avais alors plus de cheveux ; Luc, lui, a réussi à garder les siens ; nous étions aussi un peu plus minces qu’aujourd’hui…

Luc a commencé à travailler au Bureau Mondial du Scoutisme en 1982. Auparavant, il avait étudié dans la prestigieuse Université de la Sorbonne à Paris, où il a obtenu une licence et une maitrise en économie. Plus tard, il a suivi un MBA au sein d’un institut affilié à la Sorbonne ; et quand Luc est arrivé au Bureau, il était alors en pleine préparation de son doctorat en « Marketing des Causes Publiques et Sociales ». C’est à cette époque qu’un entretien avec le Secrétaire Général a changé sa vie et celle du Scoutisme, pour toujours.

Si vous deviez couper Luc en deux, chose que je vous déconseille fortement, vous verriez alors que son sang est violet-foncé, « couleur scoute ». Luc a exercé plusieurs fonctions d’importance au Bureau Mondial du Scoutisme.

Il a commencé comme Directeur de l’administration, des finances et du personnel. En 1991, il est devenu Secrétaire Général Adjoint. En 2007, il a accepté le rôle de Secrétaire Général par intérim, avant d’être confirmé à ce poste en 2009.

Cependant, quel qu’ait été son rôle, on pouvait être sûr que Luc nous parlerait en tant que scout – cherchant toujours à répondre aux questions et aux éventuels défis, en s’appuyant sur ses fortes valeurs scoutes, et sur sa Promesse.

C’est bien Luc qui a conduit la transformation du Bureau Mondial du Scoutisme : d’un organisme détaché des Régions et des Organisations scoutes nationales, à un organisme se mettant service de ses membres.
C’est Luc qui a cherché plus de justice et d’équité dans les cotisations. C’est Luc qui a su panser les plaies de plusieurs années mouvementées de politique interne à l’OMMS. C’est Luc qui, travaillant avec une série de Comités mondiaux du Scoutisme, a permis la réalisation de la pyramide inversée.

Luc a renforcé, puis a su maintenir, le respect de centaines de milliers d’individus dans le monde entier – des chefs d’états, des premiers ministres, des responsables de l’OMMS, des présidents d’OSN, des commissaires scouts, des chefs, des cheftaines, et des jeunes.

Il a reçu de nombreuses distinctions, que ce soit au nom du Scoutisme mondial ou à titre personnel.

La plus mémorable d’entre elles restera sans doute celle où il a été nommé Roi, par une assemblée d’aînés dans le Scoutisme, lors d’un Sommet de la Région Africaine, à Nairobi. Rares ont été les fois où j’ai vu Luc embarrassé. Ce jour là, ce fut le cas. Immensément fier, certes ; mais embarrassé.

Ce que vous ne savez peut-être pas, c’est à quel point Luc est respecté par ses collègues Secrétaires Généraux des « Big Six ». Celles et ceux d’entre nous qui avons la chance de guider des mouvements mondiaux de jeunesse, au sein de l’AMGE, de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, du YMCA et de la YWCA, du Duke of Edinburgh’s International Award; apprécions tous l’expérience de Luc, ses sages conseils et son approche. Il est une légende dans le monde du travail pour la jeunesse. Il est l’homme au sourire et au précieux conseil.

Quand il était encore Secrétaire Général, Luc travaillait 365 jours par année, 7 jours par semaine, 24 heures par jour. Je ne sais pas quand il a pu trouver le temps de dormir.

Alors, aujourd’hui, je suis sensible à l’honneur et au privilège qui m’ont été donnés de pouvoir rendre hommage, au nom de nous tous ici présents et aussi au nom des millions de personnes autour du monde, à notre précédent Secrétaire Général. C’est un vrai scout, un vrai professionnel, un leader mondial du développement de la jeunesse, et il est, en plus, j’ai le plaisir de vous le dire, un très, très bon ami.

Mesdames et Messieurs, frères et sœurs dans le Scoutisme, je vous prie de bien vouloir vous lever et d’applaudir un homme tout à fait extraordinaire – Luc Panissod.

IMG_1899.JPG

Be First to Comment

Please do comment on this post.